Opération Immigration

En novembre 2001, à la suite des attentats terroristes du 11-Septembre, la première équipe intégrée de la police des frontières est mise sur pied par la GRC à Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec. Elle a pour mandat de débusquer les migrants clandestins, dont certains pourraient être terroristes, qui traversent la frontière canado-américaine.

Les autorités fédérales décident, au début de l’année 2003, de renforcer ces équipes intégrées en demandant à la section immigration et passeport de la GRC de Montréal de se joindre à elles afin de cibler en priorité les réseaux de passeurs.  

Ainsi, grâce aux informations révélées par les migrants illégaux interceptés en tentant de traverser la frontière vers les États-Unis, les enquêteurs de l’Opération Immigration parviennent à arrêter Jose Galdamez, le chef d’un réseau de passeurs. Et grâce à la filature, ils arrêtent également deux de ses acolytes, Patricia Sorgente et son conjoint Marcos Gonzales.

Tandis que le couple sera condamné à purger huit mois de prison chacun suivi de deux ans de probation, le chef du réseau Jose Galdamez sera extradé aux États-Unis. Il y recevra une sentence à dix ans de pénitencier.