Opération Extradition

En 2004, les autorités américaines demandent au Canada d’extrader Vito Rizzuto, le chef présumé de la mafia italienne, pour avoir participé, en 1981, à une série de meurtres commis à New York.

Dès janvier, Vito Rizzuto est arrêté à son domicile puis incarcéré. Ses avocats multiplient les recours judiciaires jusqu’à la Cour suprême, entretenant toujours l’espoir que leur célèbre client ne sera pas extradé aux États-Unis afin d’y subir son procès.

Mais grâce aux enquêteurs du SPVM qui présentent un dossier accablant devant le tribunal, Vito Rizzuto, à la surprise de plusieurs, n’a d’autre choix que de faire une longue série d’admissions qui l’incriminent.

Après deux ans et demi de démarches devant les tribunaux, Vito Rizzuto est finalement extradé aux Etats-Unis où il plaide coupable à une accusation réduite de gangstérisme et de complot pour meurtres. Le tribunal de New York le condamne à 10 ans de prison et à une amende de 250 000 $.